dimanche 20 avril 2008

Leçon d'amour pure et d'amitié

elle... c'est mon ange, ma douce amie, ma fofolle de confidente..
c'est mon charment repère lors que je commence a perdre le nord... c'est pas qu'elle me dit par ou je doit passer, mais elle me fait sentir que je suis toujours en vie.
je me regarde...
je la regarde se bousculer sans qu'on la touche
je la regarde s'affoler.. elle me fait rire
elle pleure, les larmes faciles.. et elle oublie qu'elle est plus solide que le rock.
une petite pince et elle re part..
elle rie, elle cligne des yeux, elle se tord autour de sa taille, elle est charmante comme tout.
elle dit qu'elle est fatiguée, et pourtant elle n'arrête jamais de poser des défies.
elle m'étonne, elle est bornée mais c'est toujours pour une bonne cause.
elle n'aime pas qu'on la contrarie. par ce qu'elle sait trop ce qu'elle fait et ce qu'elle dit.
sa folie a souvent remporté des manches mais c'est la raison qui remporte ses débats quotidiens. elle adore débattre, s'exprimer, se faire entendre , se faire raisonné .
le regard loin, le regard d'un aigle , elle est loin d'être carnivore .
les ailes grands lors qu'elle couvre un proche.douce comme un pigeon blanc qui couvre son nid

Mon amie
se pose mille et une questions en une seconde, elle a rarement la réponse parce que personne ne l'a, son atout est qu'elle n'oublie jamais de garder les pieds sur terre et la tête entre les épaules.
Mon amie
m'écoute, me coupe rarement la parole, je parle, je retient mes larmes et je regarde les tiennes couler timidement sur ses joue, elle sent mon chagrin, elle me le retire par une petite caresse innocente, muette, elle me chuchote dans le cœur: je t'écoute, je te sens, je suis toujours là, c'est pas ma main, c'est la chaleur qui te manque et que je peu t'offrir, sert toi.... laisse moi un peu...ne soit pas égotiste.. lool


Ma douce amie... il faudra peut être inventer de nouveaux mots pour parler d'elle.

Amitié... non c'est pas ça...trop insignifiant comme terme. j'ai trop d'amis..elle est unique
Amour... non plus, l'Amour renvoie vers l'envie, la possessivité..et la course sans fin a satisfaire son partenaire en oubliant de se regarder dans une glace avant de sortir le matin.
merde je perd déjà les mots mais c'est pas encore fini.

j'oublie de compter les jours, les années, mais je n'oublie pas les prises de têtes qui finissent par une main qui tremble sur un clavier de peur de la perdre.
je n'oublierais jamais les appelles au secours lancés au beau milieu de la nuit:

-à l'aide j'étouffe.
-il faut que je parle à quel qu'un... écoute moi..
-merde je me suis trompé de médicament.. j'agonise... tu croie que ma fin est arrivée??
-verse moi un dinar.. je doit appeler ma fiancée... elle s'inquiète pour moi.
-démerde toi, il me faut des sous pour des tirages, je passe demain matin.. le pire est que n'attend jamais la confirmation par ce que je connais déjà la réponse.
-allo, je suis arrivé, dans mon paradis, je suis sur la plage, je regarde les barques, les voiles qui se perdent à l'horizon, je suis comblé de bonheur, je suis aux anges, il faut que tu le sache.

Tu viens?? on va chanter, c'est un carnage, heureusement que personne ne nous écoute, mais bon ,on s'en fout, vas y chante, chante, chante que le monde sache qu'on est encore en vie, que le monde nous regarde, on est là, on tient encore debout.

Ne me tiens pas par la main, je sens ton regard posé sur moi, je sens que tu me comprend, un petit signe et on traverse la route comme deux gros éléphants insouciants.

Il y a quelques années tu me ramenais dans ma chambre d'hôtel lors que j'abusai des bouteilles vertes de la SFBT. Aujourd'hui je prie et je remercie dieu d'avoir croiser nos chemins.
Prochainement, tu seras avec un homme et je suis sur qu'il faudra qu'il soit vrai pour te mériter, je le regarderais dans les yeux, un petit coup sur l'épaule et je nagerais dans le bonheur de te voir heureuse.

Ne change pas... ne t'éloigne pas trop..
je ne changerais pas, je serais toujours là pour toi.

lundi 14 avril 2008

Quel age faites vous???

Fidèle à ses habitudes, mon patron ne manque jamais de me raconter des petites histoires, lorsque le temps nous le permet, qui témoignent de sont savoir et du profond de sa logique de pensée. Il incarne le Djerbien qui (gère bien) sa santé, son temps et son argent.

Toujours d’après mon patron, un homme vie trois ages :

- l’age de l’âne : (20>>35 ans)







C’est l’age ou le travail occupe une grande partie, l’homme travail, travail et lorsqu’il ne travail pas, en dormant, c’est la cervelle qui travail.

L’homme travail pour fonder une famille, pour avoir un logement, une voiture et tous ce qu’il faut pour vivre honorablement, pour ne pas dire plus.

Ainsi, il incarne l’image de l’âne qui ne plain jamais sa fatigue et qui arrive à survivre dans les pires conditions.

- l’age du chien : (35>>50 ans)





Une fois que le terrain est prés pour installer sa famille, l’homme passe à l’age du chien. Pendant cette période, il a pour habitude de répéter les mêmes propos sans fatigue :

-éteint la lumière (manech ne5dmou fé STEG)

-arrête de chialer

- rentre top pour le dîner

-fait té devoir

-c’est qui qui t’appelle à minuit sur ton portable ??

vue de prêt, tous ce qu’il dit est de droit, logique et fondamental pour mener une famille. Pour les autres…rien que des aboies….

C’est drôle mais ça me rappelle mon père et ce que disait mon père…..pendant ses leçons de morale incessantes,je ne voyait que des lèvres bouger, je n’est jamais prêté attention à ce qu’il disait et j’en faisait qu’à ma tête, parfois même le contraire de ce qu’il disait, rien que pour le contredire…

Je plain le jour ou je ferait le chien ….

- l’age du singe : (50 ans>>>tombeau)









À partir de cet age, on commence à s’apercevoir qu’on a vieilli, on s’habitue au rides, au crampes, au douleurs aux os et la colonne qui s’apprête à courber.

Les femmes : les joues sur la poitrine, la poitrine sur les genoux…

C’est aussi l’age ou on devient sage et malin comme un vieux singe

L’age ou on apprécie plus les bananes, pas pour leur goût, mais par ce qu’on a plus de dents pour croquer les pommes.


Dites moi votre age et je vous dirait qui vous êtes….looool

Personnellement, je suis un âne qui joue l’autruche en plongeant la tête dans le trou pour ne pas voir le chien et le singe, assis sous l’ombre d’un arbre à attendre leur tour pour prendre la relève.

vendredi 11 avril 2008

Nous étions des étudiants.. ils le sont aujourd'hui

Appreciez le résultat du nouveau système éducatif...

Miroir, Miroir...c'est qui le plus CON????

Il est rare que je me réveille de bonne humeur, c’est le cas de ce matin sauf qu’aujourd’hui je commence à y réfléchir un peu.

En face du miroir, je cogite……… il faut que je le nettoie, il est taché de dentifrice, de crème à raser et d’autres souillures que je n’arrive pas à identifier.

Chaque jour la même gueule devant moi, le même regard, les mêmes grimaces et le même faut sourire.

Ont n’arrête pas de dire que les apparences sont parfois trompeuses, que le fond est plus important que le physique, blablabla……

Essayez d’imaginer ce scénario, vous avez un physique appréciable, pour ne pas dire que vous êtes beau, vous êtes en bonne santé, vous faite votre age et vous êtes très bien dans votre peau.

Vous êtes entourés de personnes qui vous (aiment), vous partagez tout vos moments de plaisir avec eux, vous prenez des cafés tout les après midi, vous veillez des nuits à discuter de tout et de rien et il vous arrive de poser quatre têtes sur un seul oreiller.

Les choses commencent à se gâter, vous êtes de plus en plus faible, votre état se dégrade et vous en parler pour sortir du stresse. Vous parlez de vos douleurs, vous dévoilez votre peur de l’inconnu et vous déballer toutes vos pensée. Là vous êtes en train de croire que vous serez compensé par un soutien moral, vous attendez qu’on vous épaule un peu, juste un peu le temps de prendre un souffle pour passer à l’autre rive, vous attendez, vous attendez, vous attendez…….. Rien, personne ne bouge le petit doit pour vous…. Ca ne fait rien, vous êtes assez grand et vous décidez de prendre en charge vos calamités….

Vous vous enfermez sur vous, ça ne plait à personne par ce que vous devenez égoïste à leurs yeux.

Votre silence vous condamne à supporter une rafale de préjugés.

Vous vous dites qu’ils faut se mettre à la place des autres pour y voir claire, vous le faites et vous vous apercevez qu’ont vous considère comme une faible personne, et c’est pratiquement logique, ce n’est pas une réaction préméditée ou calculée, c’est la nature des hommes, l’instinct qui surgit. Les plus faibles sont toujours écartés de la horde.

Et oui.. C’est comme ça que ça se passe, dans le cas contraire, vous faite pitié aux personnes les plus proches et là, c’est l’humiliation totale pour vous. Vous devez oubliez que vous êtes fort de l’intérieur, vous devez oublier que vous êtes plus fort que les autres, que vous avez endurer endurer et endurer et que vous êtes capable de supporter plus que tous les autres, votre problèmes n’est plus le mec qui se pointe sur votre miroir, mais le jugement des gents qui vous entourent.

Plus le temps de poser des questions, il faut bouger,tu seras en retard, encore une fois, la cinquième cette semaine déjà. Ton corps sera au boulo, ton âme passera la journée à divaguer de pensée à pensée, tu te poseras des questions, par moments, tu frôleras la folie.

Mais pourquoi ils font ça ??

Pourquoi ils sont comme ça ??

Il faut peut etre que j’adhère au crime pour qu’ils comprennent qu’ils sont méchants Mais bon.. Qui suis-je ?? Où suis-je ???..ahh , je suis encore au boulo… il faut que je me concentre, il faut envoyer quelqu’un chercher un autre café..

Qui doit je appeler cette après midi pour un café ?? Celui qui fait semblant de me respecter ?? Celui qui a besoin d’un coup de main et à qui tout le monde a tourné le dos ?? ahhh celle qui veut faire passer un message à un ami mais qui ne trouve personne d’autre pour le faire……tu n’appellera personne…. Tu attendras qu’on te demande…et si ce n’est pas le cas… c’est toujours un plaisir de prendre un bon exprès en feuilletant un journal BOUDOUROU sur une belle terrasse….

Il suffit que quelqu’un vous fasse attendre une heure sans dire qu’il est occuper ailleurs…sachant que vous alliez lui rendre service…

Il suffit qu’une personne que vous croyez connaître et que vous considérez comme un ange terrestre vous dises : fait moi une facture de tout ce que tu a fait pour moi et je te rembourserez….après sept ans d’amitié…..

Vous ne pourrez détester personne, vous vous acharnerez sur votre clavier, vous regarderez devant vous en essayant de passer l’éponge, il faudra du temps pour oublier, le temps.. il a tué tellement de personnes, il a changé tellement de gents…

La vie est belle merde, mais il suffit d’y insérer quelques figures, quelques personnes qui ne seront plus qu’un simple numéro à supprimer du répertoire, pour qu’elle devienne merdique….

Arrête, tu pique ta crise.. il vaut mieux que tu mette une chanson de Natasha ATLAS dans le play liste du lecteur, le profond de sa voie t’ emmènera ailleurs, le temps que tu reviendra, tout rentrera dans l’ordre, tout ne sera plus que souvenirs…

Cooool… c’est ça.. souris… c’est mieux comme ça.. :)